L'histoire du Domaine de La Montagne

La Montagne est un domaine qui fut édifié sous Louis XV par un noble citoyen de la ville de Périgueux dont la famille a formé les deux branches principales du Clusseau et de Lafaye.

      

La naissance de La Montagne

Pierre Etourneau sir de la Montagne naquit à Allemans en 1699. Dès 1728, il exerça au présidial de Périgueux la charge de conseiller du roi. Il était donc magistrat et le resta, puis admis à l'honorariat, jusqu'à sa mort à Périgueux en 1771. Enterré dans la cathédrale Saint-Front, il avait été également premier consul de la ville. En 1731. Il avait épousé Thérèse Coeuille, sœur d'Etienne Coeuille président en l'élection et belle-sœur d'un autre conseiller au présidial, Etienne Ventou de Lapeyrière.

L'histoire de la famille

De nombreux enfants naquirent à Périgueux ou à La Montagne à partir de 1737 : Léonard (1732), autre Léonard (1734), Raymond, encore Léonard (1737, Jeanne (1740) et Anne (1744).

Léonard succéda à son père à la Montagne mais garda le précieux privilège de « bourgeois de Périgueux ». Il se maria en 1760 avec Marie-Anne Gontier, fille de l'avocat Jean Gontier de Genthial et de Françoise Dubal, héritière de la maison noble Genthial en Bergeracois. Depuis la Révolution, La Montagne a changé plusieurs fois de propriétaire. Froidefond nous apprend qu'un Etourneau de Lafaye habitait le château d'Escoire dont il était maire à la fin du XVIIe siècle.

Pour plus d’informations contactez-nous par téléphone ou par mail.

 

Enregistrer